lundi 17 février 2014

Parcours du Bataillon Esterel n°9 dans les Alpes Maritimes 1944

Suite à la libération du sud est, de nombreuses unités FFI sont mises sur pied  pour protéger les troupes gagnant le nord d'une éventuelle attaque sur leur flanc Est par la frontière franco italienne. Parmi celles-ci le bataillon Esterel n°9, bataillon qui reprend les traditions du 9e BCA au sein du Groupement Alpin Sud à partir de la mi novembre 1944. 
Ici, nous retrouverons un rapide historique de cette unité tiré des quelques archives disponibles au SHD. D'autres sont peut être dans les archives privées de quelques collectionneurs du Sud de la France .. espérant que ce petit article permette de développer ce sujet passionnant que sont les unités FFI des Alpes Maritimes. 
Le bataillon est commandé par le Chef de bataillon de Lestang. Il est constitué de 3 compagnies de combat, d'une compagnie de combat et d'un groupe franc. 
Le secteur américain, s'étendant du col de Larche à la Méditerranée, est aux ordres du Brigadier Général Tobin, commandant la 44th anti aircraft Artillery Brigade (44th AAAB), successeur du Brigadier Général Frederick, commandant la 1st ABTF à partir du 16 novembre. Le secteur est organisé ainsi :
  • Groupe de bataillons n°1 (commandant de Lestang - PC à Saint Etienne de Tinée) : bataillon Esterel 9, Bataillon Haute Tinée. Le GB1 est groupé dans la région de Menton pour la surveillance de la côte en Décembre ;
  • Groupe de bataillons n°2 (capitaine de vaisseau Guien - PC a Saint Sauveur) : Bataillon Corniche 24. Le bataillon passe en Haute Tinée en se renforçant des bataillons Esterel 12 et Riviera 25 en décembre 1944 ;
  • 551e Bataillon de Parachutistes (PC a Saint Martin de Vésubie) y compris bataillon Riviera 25, relevé par le 100e bataillon Hawaïen
  • 550e et 509e PIR (PC à Peira Cava) , relevés par le 68e bataillon US
  • 19e bataillon US dans la région de Sospel

En janvier 1945, les bataillons Corniche 22 et Esterel 9 forment le bataillon XXII/15 qui deviendra par la suite le futur IIe bataillon du 3e Régiment d'Infanterie Alpine.

28 septembre 1944

La 2e compagnie effectue la relève de la compagnie des Basses Alpes. Le dispositif constité est comme suit  : 
  • Pont Haut : 2 sections
  • En retrait de St Etienne de Tinée : 1 section
  • Garde des 3 ponts de St Etienne : 1 section

du 29 septembre au 3 octobre

Opérations d'équipement

3 octobre 1944

le chef de bataillon partant en permission de 10 jours, le commandement provisoire est assuré par le capitaine de BOISFLEURY dit PYRA de l'état-major des FFI des Alpes Maritimes.

4 octobre 1944

La section de commandement et la Section Hors Rang de la compagnie de commandement font mouvement par voie de terre sur Antibes. Le transport se fait en camion. Les 2 unités s'installent au quartier Dugommier à Antibes. L 'effectif est de 5 officiers, 4 sous officiers et 25 hommes. 
La 1ere compagnie fait mouvement sur le Bourguet. Dans la nuit du 4 au 5, un poste de guêt de la 1ere compagnie blesse un sous officier allemand, chef de patrouille, qui meurt en arrivant à l'infirmerie. 

5 octobre 1944

La 3e compagnie fait mouvement par voie de terre sur Antibes. Elle aussi s’installe au quartier Dugommier. L'effectif est de 4 officiers et 59 sous officiers et patriotes... L'effectif est réduit pour un effectif théorique de compagnie de plus de 100 hommes...

Au fond de cette vue, le Fort Carré ... se rapprocher de l'article sur le CNMA à venir

du 6 au 11 octobre

Opération d'équipement et d'instruction - Aménagement du quartier Dugommier. 

12 octobre

Le chef de bataillon reprend le commandement du bataillon. 

du 13 au 23 octobre

Opérations d'organisation et perceptions diverses. Instruction de la 3e compagnie et de la Compagnie de Commandement à Antibes.

14 octobre 

Une section de la 2e compagnie occupe Bouzeyas

15 octobre

La 36e compagnie FTP est affectée au bataillon ESTEREL 9.
Elle est composée comme suit : 
  • Lieutenant ANELLI Antoine Commandant de Compagnie
  • Sous lieutenant AUDOLY rené
  • Sous lieutenant CAROLI Séraphin
  • Sous lientenant BRANDONNE
  • Sous liteuant BOTTAU Auguste
  • 10 sous offciers
  • 49 patriotes
La 3e compagnie passe à la Compagnie de Commandement pour y constituer les sections de combat et la 36e Compagnie FTP devient la 3e compagnie. 

16 octobre

Le capitaine de BOISFLEURY prend le commandement de la compagnie de Commandement.
Le nouvel ordre de bataille s'établit comme suit :
Chef de corps : Chef de bataillon de LESTANG

Compagnie de commandement :
  • Commandant de la compagnie de commandement : Capitaine de BOISFLEURY
  • Adjoint au chef de corps : Capitaine CHABERT
  • Officier détail : Lieutenant de MAS LATRIE
  • CHEVALIER rappelé provisiorement par son service de Londres
  • Officier d'approvisionnement : MOULET
  • CAVALLERI en mission à Paris
  •  Chefs de section : MARTRES,sous lieutenant SARDA, Aspirant DONATO, Sous lieutenants GAUDILLIERE, TABARINI, CIVERA
  • Médecin chef :  Médecin sous lieutenant FABRE
1ere et 2e compagnies sans changement
3e compagnie
  • Commandant de Compagnie : Lieutenant ANELLI Antoine 
  • Chefs de section : Sous lieutenant AUDOLY René, CAROLI Séraphin, BRANDONNE, BOTTAU Auguste
  • 10  sous officiers, 6 caporaux chefs et 69 patriotes

17 octobre 

Le colonel LANUSSE, commandant le groupe de subdivions des Alpes Maritimes et Basses Alpes accompagné du Chef de Bataillon SAPIN, commandant les FFI des Alpes Maritimes inspectent les 3e compagnie et compagnie de commandement stationnées au quartier Dugommier à Antibes.

23 octobre 1944

Au cours d'une reconnaissance sur la route Pont Haut - Bouzeyas, une patrouille composée du sous lieutenant DUPOUR, Sergents BERNARD et DUPUY, Caporal Chef FANTINO et des patriotes SAUCK, CIAIS, PINARD, CERTAIN, ROATTA, HAFFNER, GILLI, tombe dans une embuscade. Le patriote CERTAIN, blessé, reste sur les lieux, les autres sont faits prisonniers.
Rencontre de patrouilles au poste de Douanes. Un allemand mortellement blessé.

24 octobre

La 2e compagnie évacue Bouzieyas

25 et 26 octobre

Patrouilles et reconnaissances dans la région de Bouzeyas - Pont Haut et las Planas.

27 octobre

La compagnie de commandement et la 3e compagnie font mouvement sur St Etienne de Tinée en camions. L'effectif de la compagnie de la compagnie de commandement s'est notablement enrichi avec 9 officiers, 18 sous officiers et 75 gradés et patriotes. Toutefois, la 3e compagnie fait pale figure avec 5 officiers, et 45 sous officiers et patriotes... encore moins qu'à son arrivée.
La compagnie de commandement séjourne à St Etienne de Tinée, sa section de combat à l'hôtel Las Donnas à Auron et à la 3e compagnie à l'hôtel du Collet d'Auron à Auron.

28 octobre

La 2e compagnie évacue le Pont Haut et entreprend l'occupation et l'organisation de nouvelles positions au Sud Est de St Etienne de Tinée.

30 octobre

4 avions de chasse non identifiés formellement mitraillent  le Collet d'Auron.

31 octobre

Patrouille dans la région de Las Planas. 
24 Novembre 1944
Un ordre émanant du chef de bataillon informe des déplacements suivants pour les différentes unités du bataillon 9.

  • La 2e compagnie sur ISOLA
  • Les sections de combat de la compagnie de commandement et le Groupe Franc sur ISOLA
  • La 3e compagnie sur St Etienne de Tinée
  • Une section de la Première compagnie sur la BLACHE



25 novembre

La section de mitrailleuse de la compagnie de Commandement occupe les positions tenues par la SM de la 2e compagnie à St Etienne

26 novembre

SM de la 3e compagnie remplace la SM de la Compagnie de Commandement à St Etienne
SM de la compagnie de commandement fait mouvement sur Isola
Le PC de la Compagnie de Commandement s'installe à St Etienne
Une section de la 1ere compagnie occupe la BLACHE

27 novembre

La 3e compagnie et le poste de secours d'Auron gagnent St Etienne de Tinée
3e compagnie et un poste de secours occupent ISOLA

10 décembre - 12h

Le bataillon doit rejoindre le groupement de bataillons n°I dont il fait partie. Seul le groupe franc est conservé à Auron où il passe en subsistance du Bataillon Esterel 12. Le bataillon suit les étapes suivantes : St Etienne de Tinée, St Sauveur, Roussillon, St Martin du Var, Nice, Cap D'Ail et Menton. La 2e compagnie en position à St Dalmas rejoint St Etienne à pied. 
Le PC de bataillon cantonne n°194 Avenue des Acacias villa de Lélie, la ompagnie de commandement au n° 176 de l'avenue des Acacias, 1ere compagnie ?, 2e compagnie n°130 Avenue des Acacias et 3e Compagnie au n°28 de la montée des Acacias. 

Sources : 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de nous faire part de vos commentaires ou complements d'information sur les sujets abordes dans ce blog.