lundi 20 janvier 2014

Albert Jourdan du 506e RCC au 63e BCC en Syrie

Albert Jourdan est incorporé au 506e RCC à Besançon le 5 novembre 1938 . Il est alors affecté à la 4e Compagnie comme conducteur de char Renault R35.
Après la déclaration de guerre, Albert est affecté à la 2e compagnie du 68e BCC le 1er novembre 1939 avec pour destination le Levant. 
Il embarque à Marseille sur le Théophile Gautier le 23 novembre 1939. Le convoi longe la botte italienne et les hommes croisent le Stromboli, Messine, la Crète,... Il débarque à Beyrouth le 29 novembre 1939. 
Dirigé sur Homs le 30 novembre 1939, il y arrive le 1er décembre. Cette petite ville parcourue par le fleuve Oronte est située à l'Est de l'anti Liban non loin du fameux Crack des Chevaliers. 
Albert est muté à la 4e Compagnie du 63e BCC le 1er novembre 1940. C'est avec elle qu'il finira son temps d'armée. 
L'arrivée des troupes anglo Françaises en Syrie et au Liban voit le bataillon faire mouvement de façon désorganisée en direction des troupes alliées. Finalement, les camarades d'Albert ayant participé à cette action reviendront dans leur quartier non sans avoir laissé en chemin leurs équipements et matériels non indispensables (pneus de secours, ravitaillement ….).
Cette période trouble, durant laquelle plusieurs hommes perdront la vie, se terminera par une période d'environ 3 semaines d'internement pour les hommes qui ont fait le choix de rentrer en France . Albert en fait l'amère expérience. 
Finalement, il rejoint la métropole et atteint Marseille, où après un court séjour il est conduit à Valence pour être démobilisé. Il rejoindra alors son petit village de la vallée de la Drôme, libéré de ses obligations militaires qui l'ont retenues plus de 3 ans en dehors de ses foyers. Sa vareuse, ultime souvenir de cette campagne, terminera sur l'épouvantail de la ferme familiale. Heureusement, il garde dans une petite boîte métallique comme une relique une centaine de photos de cette époque avec la carte de son périple au Levant. 
Les photos présentées ci après, entièrement du fonds Jourdan, seront ordonnées du mieux possible en fonction des maigres annotations retranscrites au verso. On y retrouve : l'entrainement au Valdahon avec le 506e RCC, le départ de Marseille et la traversée de la Méditerranée , l'arrivée à Beyrouth, les activités civiles et militaires d'Albert Jourdan au Liban et en Syrie. Certaines photos ne manqueront pas de résonner avec les évènements actuels de Syrie : Damas, Homs, ...
On s'émerveilla devant la précision de la mémoire d'Albert 73 ans après les évènements à la lecture de l'historique du Journal de Marche et des Opérations du 68e BCC, bataillon atypique de la campagne de 1940
Lien : http://www.chars-francais.net/new/index.php?option=com_content&task=view&id=597&Itemid=71).

L'arrivée au Régiment





15 mai 1939 au camp de Valdahon
Besançon le 8 novembre 1939

La traversée

Départ de Marseille
Funiculaire de Notre Dame de la Garde
Vieux port de Marseille
Remorqueur à Marseille
Avant du Téophile Gautier
Albert Jourdan sur le Téophile Gautier
Stromboli 25 novembre 1939
Détroit de Messine le 26 novembre 1939
Arrivée à Beyrouth

Vie militaire






Le 30 novembre 1939, le bataillon établit ses quartiers dans l'école militaire des cadets syriens à Homs


Porte char d'origine US de marque Autocar. Albert se souvient qu'ils auraient participé à la guerre d'Espagne avant de rejoindre l'armée française

Les 4 chenilettes Lorraine 37 L du bataillon

Albert se souvient que ce camion aurait été saboté




Moto side René Gillet

Probablement camion Renault AGR  ou camionnette ADK1 Renault dont était doté le bataillon







Unité probablement du 6e REI de la légion étrangère

Tourisme, charme du Liban et de la Syrie







Moulin de Homs

4 copains à la chasse, ils ont tué un lièvre  notre chef à la chasse

Crack des chevaliers

Souk de Damas
Plage du Liban


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de nous faire part de vos commentaires ou complements d'information sur les sujets abordes dans ce blog.